03 mai 2005

Tango des Matelots - Boris Vian

Hello, c'est l'départ pour la Birmanie
On a fait monter des tonnes de whisky à bord
Et des Henry Clay de calibre extra fort
Et les filles de joies ne nous font plus envie
Si vous permettez on part sans remords (bis)
Car vos peits cigares, on ne les fum'ra pas
On a tout juste assez d'vapeur pour aller là-bas
Quant à votr' bon Dieu mettez-le vous quèque part
Et vos leçons d'maintien dans le même tiroir
Messieurs dames, au r'voir
Les voilà qui s'en vont ils arriv' un beau soir
Et le cher bon Dieu, on n' peut pas l'voir
Et peut-être que l'cher bon Dieu il s'en fiche éperdument
Qu'i s'fasse une raison, ça s'ra plus prudent
Messieurs dames au r'voir
T'occupe pas, mon bonhomme, t'en fais pas mon fiston
Arrange-toi pendant c'temps-là, que rien n'se perde
Et les beaux sentiments fais-toi-z-en des chaussons
Tout ça nous l'flanquons dans la m...

Oui la mer est bleue, si bleue
Et tout fonctionne épatamment
Et quand ça s'ra fini, oui...
On r'part au commenc'ment
Oui la mer est bleue, si bleue... ça dur'ra encore longtemps
Oui la mer est bleue si bleue
Oui la mer est bleue si bleue
Oui la mer est bleue si bleue
D'un bleu troublan---ant...

Parlé : Ah non, y a pas besoin d'une tempête en ce moment, dis donc !

Tiens tiens voilà les Docks et la Birmanie
Vieux fou ! C'est un nuage noir et on rentre dedans !
Vise un peu ces vagues, c'est du vrai nanan
Vieux, toute la boutique a l'air mal partie
C'est foutu, on a bouffé not' pain blanc (bis)
Le bateau va s'enfoncer, v'là la mer qui s'amène
C'est les r'quins qui vont avoir de la veine
A quoi bon le whisky et nos fameux Henry Clay
Et les filles, en d'ssous on n'en r'trouvra plus jamais
Messieurs dam' au r'voir
Et voilà l'eau qui monte et l'bateau qui descend
Pas la moindre côte en vue pour le moment
Rien qu'une coque qui flotte pas et un côte qu'on voit pas
Faut s'faire une raison c'est plus prudent
Messieurs dam' au r'voir
J'vais vous dire une chose, vous la savez déjà
Fermez vos grand' gueul' que rien n'se perde
Vous voilà d'vant Dieu, c'est lui qui vous jug'ra
Cochons, vos cal'çons sont pleins d'm....

Oui la mer est bleue, si bleue
Et tout fonctionne épatamment
Et quand ça s'ra fini, oui...
On r'part au commenc'ment
Oui la mer est bleue, si bleue... ça dur'ra encore longtemps
Oui la mer est bleue si bleue
Oui la mer est bleue si bleue
Oui la mer est bleue si bleue
D'un bleu troublan---ant...

- 1957 -

Posté par FleurdeCerisier à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Tango des Matelots - Boris Vian

Nouveau commentaire